Santé - Moins de viande, plus de vie - Greenpeace - Moins de viande, plus de vie - Greenpeace

Santé

L’usage croissant et répandu d’antibiotiques sur les animaux d’élevage peut mettre en danger la santé publique au niveau mondial. L’utilisation à outrance d’antibiotiques nous rend plus vulnérables aux microbes résistants ne pouvant être traités.

Santé

La viande nous rend malade. Les maladies d’origine alimentaire, qui se propagent en raison de la façon dont les animaux sont élevés, traités et distribués, sont un enjeu de santé publique à l’échelle mondiale.

Des études ont montré que les personnes dont le régime est plus riche en légumes et en protéines végétales (haricots secs, lentilles…) présentent un risque moins élevé de développer une maladie cardiaque ou un cancer, qu’elles vivent plus longtemps et ont un mode de vie plus sain que les personnes qui mangent beaucoup de viande.

Join the movement